The Game Changers

Pratique martial et réflexions
Avatar de l’utilisateur
Clement
Messages : 49
Inscription : Lun Oct 23, 2017 12:22 pm

The Game Changers

Message par Clement » Mar Déc 03, 2019 2:48 pm

Pour faire écho à mon post précédent sur la diététique, j'ai regardé un documentaire dispo sur Netflix ce week-end qui s'appelle "The Game Changers" et qui fait l'éloge de la nourriture vegan. C'est réalisé par des grands noms du sport comme Schwarzenegger, Jackie Chan, Djokovic, Lewis Hamilton... et force est de constater que c'est efficace sur un plan sportif. Si il y en a qui l'ont vu, qu'en avez-vous pensé ?

Je mange régulièrement de la viande (même si j'essaie de me limiter à 3 ou 4 fois / semaine) mais j'avoue que ce mode d'alimentation me séduit. De ce que j'ai en tête des discussions avec différents shifus, il est quand même important d'avoir des protéines animales en restant toujours dans le juste milieu (comme dans tout). Pourtant, si on se fie aux expériences menées dans le documentaire, ça ne serait pas bon du tout.
Plus fort que ça, mon expérience personnelle me montre que je suis en bien meilleure forme après avoir mangé des galettes végétales et des lentilles par exemple qu'un steak haché / frites.

Pour conclure, je vois du pour et du contre des deux côtés et je pense qu'on a pas encore le recul nécessaire pour dire avec certitude qu'un régime est meilleur qu'un autre. Mais j'aimerais entendre ce que vous avez à dire sur le sujet, si vous êtes sensibles à cela.

A bientôt les ami(e)s :)
Shidi Clement - Ecole de St-Jean-de-Luz

Avatar de l’utilisateur
Emiliendo
Messages : 287
Inscription : Jeu Oct 19, 2017 8:56 am

Re: The Game Changers

Message par Emiliendo » Mer Déc 04, 2019 8:56 am

Yo !!

Thématique ultra intéressante ^^ Perso j'ai réduit ++ la viande depuis quelques semaines. En fait je mange de base sans viande, mais je ne m'interdis rien, et j'en mange s'il y en a ou si j'en veux. Ca donne en gros du 1 fois sur 5. Avant j'en mangeais systématiquement, au moins deux fois par jour. Jusqu'à présent, mon feeling est plutôt bon, je me sens plutôt mieux et j'ai l'impression d'avoir plus d'énergie et d'envoyer plus dans mes trainings ^^

Galettes végétales je fais aussi, beaucoup de légumes, poisson, et pas mal de noix.

J'ai pas vu ce documentaire !! Xie xie hein, je vais clairement mater ça !!

^^
Zhu Jiao Emilien
Su De Lìn 蘇德霖
Ecole de Tours

Avatar de l’utilisateur
Clement
Messages : 49
Inscription : Lun Oct 23, 2017 12:22 pm

Re: The Game Changers

Message par Clement » Mer Déc 04, 2019 11:51 am

Yo Zhu Jiao, merci pour ton retour :) Regarde le oui c'est hyper intéressant ! Il y a même un sportif de 60 ans qui suit ce régime depuis longtemps et qui non seulement n'a pas l'air d'avoir de carences mais qui en plus est en meilleur forme que certains jeunes.
Là où il semble y avoir un soucis avec le régime sans viande (protéines animales) ou presque, c'est la nature de l'aliment dans la diététique chinoise qui peut être chaud ou froid d'après ce que j'ai compris.
Si quelqu'un en sait plus à ce sujet, je suis preneur !
Shidi Clement - Ecole de St-Jean-de-Luz

Avatar de l’utilisateur
Ange
Messages : 16
Inscription : Sam Déc 30, 2017 11:03 am

Re: The Game Changers

Message par Ange » Jeu Déc 05, 2019 5:16 pm

Il y a aussi eu une vague de sportifs de hauts niveaux il y a quelques années, qui vendaient envers et contre tout le régime végan. Résultat, ils ont stoppé pour problèmes de santés divers. Certains avaient même leur propre marque de vêtements, c'est pour dire.

Tout est une question d'équilibre, de variété, et de saisons. Trop de viande c'est néfaste, pas assez aussi. Il n'y a qu'à constater que les végans voire parfois les végé, sont souvent obligés de prendre des compléments alimentaires. Il y a un souci que de devoir complémenter une alimentation censée être saine et suffisante pour l'organisme..
Il n'y a pas de régime meilleurs que d'autres, il y a des régimes qui correspondent à des personnes et d'autres non, qui correspondent à des lieux de vie, des climats. Nous faisons partis de la nature, et s'en couper pour des idéaux sans tenir compte de ses besoins propres ..
Bon après tout nous sommes trop nombreux sur cette planète.. :mrgreen: :mrgreen:


Bref, que des stars en fassent la promotion est dans l'air du temps, bon pour leur image, et à la mode.
On en reparle dans une dizaines d'années pour voir combien ont continué sans problèmes.
Shi Di Ange
Ecole de Tours

"Souriez et détendez-vous, vous êtes mort."

Avatar de l’utilisateur
Shidi Nicolas
Messages : 147
Inscription : Jeu Oct 19, 2017 8:30 pm

Re: The Game Changers

Message par Shidi Nicolas » Lun Déc 09, 2019 7:38 pm

Salut, Clément, et merci d’ouvrir cette discussion, sujet que j’affectionne particulièrement.
Je pourrais dès maintenant t’en mettre une grosse « tartine » sur la diététique, car c’est une étude que j’ai commencé, il y plus de 10 ans maintenant est qui n’en finit toujours pas… !!!

Je vais tâcher de répondre le plus simplement possible, donc désolé pour la petite « tartine ».
Le « régime Végan » pousse la démarche très loin vis-à-vis de l’animal, il repose sur la diététique, mais aussi sur un concept de vie (habillage, déplacement, utilisation de l’animal pour le travail), mais je vais rester sur la partie diététique.

Je vais découper cette « vision » de l’alimentation en deux, une occidentale et une orientale.

En Occident, les points positifs sont exposés dans le reportage, mais je voudrais apporter un bémol à ce régime.
On sait aujourd’hui que l’on peut se passer d’aliment animal (viande, poisson, laitage, oeufs). Pour cela il faut une bonne adéquation entre céréales, légumes et légumineuses.
Pourquoi ? Les protéines animales contiennent toutes, tous les acides aminés dits « essentiels ».
Pour rappel, une protéine est faite de plusieurs acides aminés, certains sont synthétisable par notre corps et d’autre doivent être apporté par l’alimentation, se sont les acides aminés essentiels, il y en a 8.
Dans un légume, légumineux, céréale, il y a des protéines, mais rare sont celles qui possèdent tous les acides aminés essentiels. Donc il est nécessaire d’avoir dans un même repas (ou journée) des légumes, légumineuses, céréales pour être sûr de ne pas être carencé en acides aminés essentiels.
Deuxième point, la fameuse vitamine B12, qui est en grande proportion dans les aliments d’origine animal et absente dans le végétal. Il faut donc un apport spécifique en complément, synthétique la plus part du temps (pas très « nature » comme apport), mais aussi certaines algues la produise.

Idéologiquement, l’un des problèmes c’est que nous sommes omnivores et il y a certainement une raison à cela. L’une des raisons explorées par Francis Hallé (dans la Condition Tropicale) est le lieu de notre résidence de vie. Quand tu vis au pôle Nord comme les Inuits, les légumes en hivers (qui est long) ça ne court pas les rues ! Sous les tropiques, tu n’as qu’à lever le bras ! Donc cette superbe adéquation légume, céréale, légumineuse n’est pas forcement réalisable partout sauf avec un certain coût écologique, mais c’est encore un autre débat.

D’un point de vue oriental.
Tout d’abord, les extrêmes ne sont jamais bon (comme le souligne si justement Ange), donc ce genre de régime n’est pas très équilibré et peu recommandable en diététique chinoise.
Néanmoins on peut apporter plusieurs nuances en partant de quelques points théoriques (mais je ne vais pas tout exposer).

La digestion demande de l’énergie. Or il est facile de digérer des galettes de légumineuse qu’une entrecôte. Quand on dit plus difficile, c’est que cela demande plus d’énergie et plus de temps. Donc un repas véggie juste avant un training sera plus facilement assimilé et te coûtera moins d’énergie qu’un magret de canard sauce caramel ! Néanmoins, si tu ne fais rien après ton magret de canard pas de soucis pour la digestion.
Ensuite, nos capacités de digestion sont dépendantes de notre état de fatigue et de stress (plus exactement cela fait référence à l’énergie des reins et aussi de la rate en MTC). Plus tu es fatigué, stressé, plus la digestion sera difficile. Idem en fonction de l’âge. À l’adolescence, tu peux tout engloutir, après un âge avancé ça commence à être plus compliqué (d’ailleurs si nous écoutons un peu nos anciens, ils le disent bien que la viande, ça passe moins bien avec l’âge).

Encore une notion, les aliments sont plus facilement assimilables (digeste) s’ils sont cuits. Les aliments crus demandent plus d’énergie pour être assimilés. Donc, rentre en jeu le type de cuisson en fonction de l’aliment, mais là on rentre dans des notions plus complexes et subtiles.

Ensuite comme tu l’as mentionné en diététique chinoise, on donne une nature à l’aliment.
Les différentes natures sont : chaud, tiède, neutre, frais, froid.
Cela représente la conséquence de l’aliment sur ton organisme. Exemple : tu manges une fraise avec de la menthe cela va générer de la fraîcheur dans ton corps. Si tu manges un steak grillé avec du poivre, cela va générer de la chaleur.
Le point de départ de cette évaluation est le riz qui est considéré comme un aliment neutre.
C’est une notion très utile à prendre en compte dans la composition d’un repas afin d’avoir une moyenne des aliments qui correspondent à la nature dont ton organisme a besoin.
En plein été, il fait très chaud, tu vas chercher les aliments frais ou froid comme la menthe, la fraise… si tu manges un gros steak grillé, tu vas te mettre à transpirer à grosse goutte.
En hivers, si tu te fais un thé à la menthe tu ne risques pas trop de te réchauffer, mais plutôt l’inverses, par contre le steak grillé va passer tout seul et te réchauffer.
J’ai parlé du climat, mais cette alimentation est aussi adaptable en fonction de son état de santé « énergétique ».
Pour plus de détail, je vous renvoie vers les livres que je vais mettre dans la section livre.

Pour revenir à notre société. La viande est aujourd’hui considérée comme indispensable, mais cette notion est historique. Elle remonte à la guerre de 39-45 et surtout l’après-guerre où les produits animaux étaient rares et coûteux. Quand le système agricole s’est remis en marche et qu’avec la modernisation des systèmes de productions on a pu mettre à bas prix les produits animaux, on en a fait une panacée. Le point de vue perdu à ce moment-là c’est la réalité de nos besoins.
Nous n’avons clairement pas besoin (physiologiquement) de manger de la viande à tous nos repas.
D’ailleurs si l’on reprend le PNNS (programme Nutritinel National Santé), il est décrit une pyramide alimentaire avec comme base les fruits et légumes. Petite blagie, historiquement il était préconisé 10 fruits et légumes par jour, mais ce n’était pas réalisable aux vues des chiffres de productions et du nombre d’habitants en France, alors ils ont mis 5 fruits et légumes !!!!
Donc, dans cette pyramide, fruits et légumes en base, puis céréales, puis produits animaux. Or aujourd’hui, la majorité des français conçoivent un repas en partant du produit animal puis rajoute un légume ou une céréale, mais plus rarement les deux (je ne me souviens plus de la référence Biblio mais de souvenir c’est ça).
Un autre exemple que j’aime à citer, c’est au restaurant, on va prendre une belle pièce de viande et un accompagnement !!!

Pour ma part. Je ne mange de la viande qu’une ou deux fois par semaine, des oeufs 3 à 5 fois par semaine (plus difficile à quantifié, car j’en utilise pas mal en préparation), du poisson deux-trois fois le mois (en Corrèze nous ne sommes pas gâtés en poisson frais (truite d’élevage), donc c’est plutôt sardine et maquereau).
J’évite les produits animaux le soir et encore moins avant un training (au moins 5h avant).

Mais encore une fois (comme le formule Ange), mon voisin n’est pas moi, et donc en fonction de son métier, de son activité physique, de son mode de vie, de son lieu de résidence, de son âge, mon régime alimentaire ne lui conviendra pas forcement.

Pour avoir expérimenté un paquet de régimes alimentaires, celui de la médecine chinoise est celui qui me convient le mieux, car il est adaptatif aux saisons, aux produits que j’ai en local et en fonction de mon état de santé. Mais pour le comprendre, il faut l’étudier, l’essayer, le vivre et en faire sa propre sauce.
Bref c’est un vaste sujet, mais je reviendrai dessus plus longuement un jour prochain.
Shi-Xiong Nicolas - Vegennes

Le bonheur n'est pas une destination, mais le chemin.

Répondre